ActionS noireS, rebelleS et plurielleS !

0

Me voilà de retour, j’espère pour votre plus grand plaisir.

Bonjour les ZamiEs. Ces derniers jours de jolies news, de croustillantes sorties de nos chefs d’États !!!
Mugabe… Mon coco chéri, le sulfureux, l’irrévérencieux, le sanguin exhorte les pays africains à sortir de la CPI. YouOuHHH, il y a décidément dans l’air de la dissidence et de l’émancipation politique. Pour moi, cette institution qui ne juge que des chefs d’États africains me pose un vrai souci d’équité. Serions-nous les seuls à, parfois, fauter ? W. Bush qui a menti aux yeux du monde, détruit nombre de vies civiles, l’infrastructure de tout un pays. Lui qui a planté au plus profond, la gangrène du chaos… Tranquille Raoul s’en est sorti comme un prince, sans une égratignure… Le fameux privilège blanc !
Alors quand Mugabe fait ce genre de sortie… Nous départir de cette institution coloniale, qui ne juge que les noirs, je clap, clap, double clap, des pieds et des mains !!! ;)

Robert Mugabe annonce le retrait de l’Afrique de la CPI

Mugabe

Autre sortie politique délicieuse… Zuma… Je vais décidément faire grincer des dents, tous mes trolls qui se délectent à me polluer mes quelques espaces d’expression que sont mes réseaux sociaux. Ils n’apprécieront pas mes héros de la semaine ;)… Ils préfèrent, étrangement, qu’on les cantonne dans le rôle de méchant dictateur. Que m’importe, nous ne partons certainement pas du même endroit et le prisme panafricain à partir duquel j’entrevois le monde ne peut, for sure, plaire à tout le monde. La liberté a un prix, celui de la lutte et qui dit liberté acquise dit, de l’autre côté, privilèges concédés. Alors for sure, en face, ça grince des dents.

Zuma

Donc Zuma tilte sur le culturel et la dimension politique, non pas dans le propos mais le pouvoir politique que nos œuvres, à nous artistes africains autochtones -africains descendants des diasporas de tout univers- avons à jouer. Comme je m’évertue à défendre dans mes différents billets, l’art est la voie de l’imaginaire. Grace à lui, on ouvre les portes d’autres chemins possibles et par là même, façonne de nouveaux inconscients.

Jacob Zuma exhorte les medias africains à raconter de bonnes histoires africaines

«Les histoires africaines doivent être relatées par les Africains pour les Africains». Oui, oui, Mr Zuma. Que peut on dire d’autre ? Ha, qu’il faut à cette inévitable prise de conscience ajouter la dimension financière. Nos États doivent soutenir la culture, financièrement. Les salles de cinéma ont disparu, il en faut de nouvelles. Les salles de spectacle… La plupart du temps, ce sont des CCF (Centre culturel français). J’en profite au passage, car c’est tout nouveau tout beau, pour saluer la réhabilitation d’un CCC (Centre Culturel CAMEROUNAIS) dans la capitale de Yaoundé. Car plus que de moyens de productions, nous avons besoin de lieux de diffusion, nécessaire chemin pour toucher le public et aller au bout de cette mission artistique, culturelle et idéologique de création. L’idéologie du Beau, du Chaud, d’une vision du monde partagée ne prend que lorsque l’art rencontre le public. Sinon, ça reste… Une mélodie sous la douche.

Yaounde : Le centre culturel camerounais a reouvert ses portes

C’est aussi grâce à ces lieux que tout investisseur – mécène – politique, se rendra compte du formidable modèle économique que représente le champ culturel.
Nous avons d’un côté de formidables artistes – peintres, sculpteurs, cinéastes, romanciers, musiciens, chanteurs, comédiens, designers et de l’autre, l’un des continents à plus forte population de jeune… Public friand d’art, de spectacle et d’entertainment.
Alors… Go, Go, Go continuons notre chemin, propre et singulier, d’émancipation, de développement et de création.

Mugabe-et-Zuma

Le week end dernier se tenait la première du Festival Afropunk à Paris !!! Juste énorme.
Que ce fut bon d’être immergée dans cette atmosphère unique, portée par l’énergie libératrice de la créativité, de l’affirmation et de la mobilisation.

AfroPunk, en quelques mots, c’est… S’unir autour de nos différences, valoriser, esthétiser, capitaliser artistiquement ce qui fait nos aspérités. Être Afropunk c’est… Bichonner ses particularités et s’émerveiller de celles de son, de sa voisinE. Alors, me suis sentie à la maison pendant deux jours. D’autant plus que j’ai eu le plaisir de co-présenter ces deux soirées, du coup, de vivre ce moment aussi de l’intérieur. Et là, Ho surprise… La magie était là, bien sûr ici aussi car ce sont eux, les délicieux, à l’initiative de ce beau foutoir, qu’il y avait de l’autre côté. Alors vivre ensemble dans le respect des différences, ils savent faire, ça leur est intrinsèque. Du coup, juste… Une grande glissade, non pas que nul heurt mais un parti pris qui est de partir de nous, de cette équipe, aussi détonante soit elle et rappeler que tous ici ont leur place et que chacun dans sa sphère porte ce même message : Faire, être quoi que le système en dise. Exister tel que l’on est et même isolé ne pas perdre de vue que nous sommes une communauté… Riche, Disparate, Plurielle qui s’étend de par le monde et qu’ensemble, nous formons ce nouvel ensemble !!! Et là, toute d’suite, en un seul regard, tu remets ton mood à niveau. Ça me rappelle, un billet dans lequel je vous parlais de ma notion Face B… C’est ça ! ( http://www.totem-world.com/chronique-bams-face-b-hommage-rappeuse-casey-dautres-artistes.html )
ça a été bien sûr aussi très fort de se prendre toute cette beauté ACTIVE … Ré énergisant ;)

Pour mieux se rendre compte :
AfroPunk – édition 2013 Brooklyn

AfroPunk – First édition 2015 Paris

Thank you Paris for coming out to AFROPUNK Paris Day 1! Check out our video recap for an exclusive inside look at the incredible performances, fantastic live art and amazing guests that made the first AFROPUNK Paris an incredible first night of our first Paris festival, with more coming soon!

Posted by Afropunk on dimanche 24 mai 2015

Pour en savoir plus sur AfroPunk :
http://www.davibemag.com/rencontre-avec-les-fondateurs-de-lafropunk/
http://www.nousproductions.com/artistes-afropunk-paris,467.php

Alors hormis mes quatre coups de cœur du week end qui sont Youth Man – Sandra Nkake – The Bots et ce Amazing PUBLIC, une vraie tendresse pour Young Paris dont toutes les danseuses arboraient le tee shirt ‘MELANIN’. Il m’a, en plus de sa joie ultra communicative à être sur scène, il m’aura permise de découvrir MELANIN.
MELANIN, c’est le concept de l’afro américaine Bonitaapplebelle. Histoire d’inonder la toile de nos solarités noires, Tu te shootes, car Tu, IL-Elle, Vous êtes une variation de noir ;) et tu HASHTAG #MelaninMonday

http://www.afropunk.com/profiles/blogs/feature-the-beauty-of-our-skin-melaninmonday
http://bonitaapplebelle.tumblr.com/tagged/black-supremacy

J’aime beaucoup ce concept de Hashtags: Un mot traduisant, un concept, une idée, un projet, un mouvement qui permet à tous ces partisans de part le monde de se communautariser ! Vous savez quoi, dans ma vie de sportive de haut niveau, l’un de mes entraineurs disait souvent : ‘ Concentrons nous d’abord sur les points forts, qu’on met à profit, capitalise en plus ainsi de la confiance, de l’amour, de l’estime de soi et seulement après, on reviendra sur les points faibles’. Et pour moi, avancer avec les siens, a cela de bon… Dans un premier temps, on a besoin de fructifier ce capital ‘ Foi en nous ‘ avant d’ouvrir et se confronter à l’autre… Ou pas ;) !

Donc MELANIN, c’est cette douce idée de faire circuler nos esthétiques noires. Alors #Melanin ou bien ?

Melanin

Pour finir, brèves infoS :
-L’écrivain Dany Laferrière entre à l’Académie Française. Haïti et la France, décidément une longue histoire qui continue à faire couler de l’encre.
http://www.mhaiti.org/billet/lecrivain-dany-laferriere-sur-tv5-monde
-Le lancement du Label Hors Cadre : «Hors cadre est un label musical, né de la volonté de faire les choses à contre courant, d’être créateur d’énergies artistiques nouvelles. Parti initialement de l’univers de l’artiste Rocé, le label a pour vocation de s’ouvrir à des projets qui rentrent en résistance avec la culture proposée par le marché».
http://horscadres.net/
-Du 30 mai au 1er juin, le Salon Boucles d’ébène au 104 (le fameux lieu, qui programme aussi Exhibit B, au moins, la prog est mouvante ;) ) Boucles d’ébenes c’est … «Tous les talents de la communauté afro-caribéenne autour de la beauté, de la mode, de la gastronomie, de la culture, de l’entrepreneuriat et des médias. Conférences et ateliers gratuits, show en live, défilés de mode, démonstration coiffure ! »
Le samedi 30 mai nous pourrons apprécier les enchanteuses coiffures de Nadeen Mateky. Ne manquez pas son défilé !!!
salon-boucles-débène
Facebook Nadeen Mateky: https://www.facebook.com/nadinemateky?fref=ts
https://www.facebook.com/salon.boucles.debene?fref=ts et http://www.salonbouclesdebene.com/
La Dictée des Cités qui se tiendra ce samedi 30 mai 2015 à St Denis, cette année parrainé par l’écrivain Rachid Santaki. Dès 13h30… À vos stylos !!! https://www.facebook.com/events/1088033814544758/ et www.fdm-tv.com

Quittons nous, en musique !!! Young Paris, congolais new yorkais qui nous tribal rap electroïse les oreilles. Sur scène c’est, the shoW. Let me introduce you ‘The Haus’ – Young Paris.

Allez petite entorse… Une petite dernière, pour mieux comprendre l’élasticité du Fest AfropunK et supporter mes cocos chéris – Youth Man – attention, c’est bruyant ;)
Sur scène… Ils m’ont schotchée !!!

Allez, bonne fin de semaine. On se retrouve dans quinze jours. Nouveau régime, régime estivale, à ce qui paraît on digère mieux, une semaine sur deux ;)
On se dit donc au 12 juin.

Prenez soin d’ici là,

Light, Force & LoV’,

Bams #28

Lire les billets précédents

Partage.

Sur l'auteur

Auteure, compositrice & Interprète indépendante. Amoureuse des mots, du beau, du dire, des êtres libres. Elle chante, rap, rock, electroïse, groove sa vision du monde.