Afrique n’aie crainte! Ta jeunesse s’occupe de toi!

0

Louves et Loups bonjour,

J’ai toujours gardé ce souvenir du groupe NTM face au ministre de la Ville et de l’Intégration d’antan Eric Raoult, dans l’émission débat sur TFI en 1996. Mr Raoult, acculé par le groupe qui pointait du doigt le désintéressement des politiques envers les quartiers populaires population multi ethnique, se défendit en questionnant Joey Starr et Kool Shen «Et vous, qu’y faites vous. Vous qui gagnez de l’argent»… Bien sûr que c’est aux politiques -et non aux artistes- d’avoir à charge le fait que s’épanouir en société soit possible pour tous. Mais le très juste «On est pas Mère Theresa» qu’avait lâché Kool Shen & Joey Starr m’avait toute fois mise mal à l’aise.

2014, le rappeur Kery James remet le dossier «artiste – mission sociale» sur la table. Lors de sa prochaine tournée qui débutera le 19 décembre à Nanterre, Kery distribuera une bourse étudiante de 6 000 euros dans chacune des villes qu’il traversera. Je dois l’avouer, ça me réjouit. Au final j’aime l’idée que l’artiste populaire, commercial, qui dans le cas présent musical vend des discs, puisse lui aussi agir socialement. Concrètement améliorer la vie de citoyen à son échelle. Et que cette initiative reliant Rap et études scolaires prenne corps, j’trouve ça top. Je ne sais pas se vous en aviez entendu parler dans les médias pourtant toujours au premier rang pour décrier ce courant musical, mais là… Silence radio.
Le cliché du rappeur a la dent dure mais ne tient qu’à nous de porter et valoriser aussi cette facette du Hip Hop. Celle qui va à la rencontre de la jeunesse mener des ateliers d’écriture, de Dee Jing. On en parle peu.
À noter aussi la composition du Jury qui sélectionnera les candidatures et retiendra l’élu. Omar Sy – Christel Bériot de l’université de Cergy-Pontoise- Jérémie Fontanieu, un super prof de Drancy aux méthodes ultra productives sur les jeunes qui ont la chance de l’avoir et… Marie Poussel du… Journal « Le Parisien » ;) Mais que vient faire Le Parisien là dedans, étrange non ? Vous peuple du monde ne connaissait peut-être pas la réputation de ce journal, plutôt populaire ce qui est plutôt pas mal mais alors ultra sensationnel, cliché et médaille d’or des raccourcis les plus clivants. Mais bon, dans la vie vaut mieux faire, quitte à être bancalement entouré, que ne rien faire, non ?
Alors qu’on aime ou pas ta musique Kery, Big Up à toi et bonne route pour cette nouvelle aventure.

Photo-Kery-James

http://etudiant.lefigaro.fr/les-news/actu/detail/article/le-rappeur-kery-james-va-financer-des-bourses-etudiantes-9806/#xtor=AL-155-%5BFacebook

Restons avec cette jeunesse aux tops initiatives, celle de Winnifred Selby ghanéenne d’à peine vingt-ans qui vient d’inventer… Le vélo en Bambou ! Une « constructeuse » comme dirait mon fils. Non seulement elle sait faire de ses mains (moi les gens manuels m’ont toujours impressionnée) mais, en plus, ce qu’elle crée aide à la mobilité, apporte donc de la liberté. Les distances au Pays, en zone rurale, peuvent parfois être plus qu’éprouvantes.
Bravo Mlle !!!
Photo-Winnifred-Selby-2

Si nous pouvions nous mettre au vélo, cela désengorgerait nos capitales qui ne voient même plus le soleil, tellement la couverture de gaz d’échappement bouche l’horizon. J’ai quand même beaucoup de mal à imaginer ma tante en vélo mais bon, si déjà la jeunesse s’y mettait…
Velo-Bambou

Alors, jeunes d’Afrique, à vos vélos !!! Cela préservera notre air, musclera vos cœurs et, les filles, vous aurez d’encore plus jolies fesses ;) Tout est bon dans le vélo. Bon par contre, vélo plus chaleur, faut p’t’être aussi inventer le parasol qui en plus fera ventilo, auto-alimenté par nos jambes ;)

http://afrique.lepoint.fr/economie/winnifred-selby-l-entrepreneuse-precoce-qui-fait-rouler-le-ghana-19-11-2014-1882516_2258.php

Car l’Afrique, et c’est aussi là sa force, est jeune donc pleine de perspective, de possible, de cerveaux et de bras… Avec une moyenne d’âge inférieure à 19 ans, et une population qui devrait DOUBLER d’ici à 2050, l’Afrique subsaharienne a la population le plus jeune de la planète. Baby Girl – Baby Boy do you ear me !?! Vous êtes notre avenir, n’en doutez pas. Les projections prévoient même 76 millions de jeunes de moins de 14 ans pour la décennie à venir. Alors, nous les grands, arrêtons de ne penser qu’à nous et organisons ce monde de manière à ce qu’il prenne en compte cette donnée, nouvelle et que je ne peux m’empêcher d’accueillir avec un large sourire.
Bon, on ne vit pas non plus dans un monde de bisounours. Rappelons nous que lors des dernières élections présidentielles françaises, la première intention de vote chez les 18 – 25 ans allait au Front National. Et ouais, ça fait froid dans le dos.
Mais si, justement, on arrosait cette jeunesse de valeurs essentielles, celles qui font l’humanité, le respect de l’autre, de l’environnement, le partage, l’amour, la passion et la joie. Quel merveilleux monde elle vivra ! Non ?

40% de la population du continent est âgée de moins de 15 ans. Jusqu’à l’adolescence, on peut en mettre des choses dans ces p’tites têtes éponges. On sait tous qu’il est inutile de débattre avec les vieux, tous leurs préceptes sont bien trop profondément enracinés alors à quoi bon. Moi, face à un vieux, je fais toujours ‘Oui, Oui’.
Les plus de 60 ans représentent 5,5% donc même si on se doit de les convaincre à prendre la voie de la jeunesse, Africains chanceux, ils ne sont pas beaucoup, c’est pas comme en Europe et croyez-moi, ici sur le continent du froid, qu’est-ce qu’il est difficile de faire bouger les choses. Les vieux sont partout !!!
Alors qu’au Pays, il y a davantage d’adultes en âge de travailler (les 15-64 ans) que d’enfants à charge et de personnes âgées. C’est donc vraiment notre moment, celui de s’asseoir et d’écrire l’avenir. Le jeu est entre nos mains : Richesse – Cerveaux – Main d’œuvre : que demande le peuple ??? Tout est réuni pour donner vie à l’expression « Miracle économique ».
On a ce qui faut en énergie pour que ce que produit nos cerveaux se matérialise et suffise au grand nombre que nous sommes. Et plus nous serons, plus nous créerons d’entreprise, de richesse et de développement. « Seul on va plus vite, ensemble, on va plus loin ».
Notre nombre, c’est aussi notre force.

Même les experts des «Perspectives économiques de l’Afrique» constatent que les jeunes sont de plus en plus nombreux à recevoir une éducation secondaire et la tendance s’affirmera : 59 % des 20-24 ans en bénéficieront d’ici 2030, contre 42 % actuellement. Alors je repose la question, quelle éducation nos chefs d’État africains vont-ils choisir de mener ?
Celle de l’autre, l’ancien colon ou celle portée par nos historiens, nos chercheurs, nos scientifiques, nos sociologues, celle de nos élites noires ? Dans les attentes du peuple africain face à ses présidents, la question éducative se doit d’être centrale et première. Elle seule pose les rails du développement que tous nous évertuons à construire.

Selon Davis Beylard (analyste en corporate governance, spécialiste des marchés africains de matières premières), la valeur financière des gisements de matières premières du continent peut être estimée à 46 200 milliards de dollars ! Il suffirait de 12% de cette valeur totale pour doter tout le continent d’infrastructures du même niveau que celles des pays développés.
Allez Dames et Sieurs qui dirigez nos pays, un petit effort !
Construisez cette belle Afrique que tous avons dans le cœur, misez sur notre jeunesse, donnez lui les moyens de s’épanouir. Pensez à Winnifred Selby qui, seule, a monté sa boîte, fait bosser plus de 40 personnes et qui manque de moyens ne peut répondre à toutes les demandes qui remplissent son carnet de commande… Allez, un p’tit effort.
Pensez à TOUS vos enfants, c’est de nouveau à notre tour d’être leader d’opinion, moralement, politiquement car économiquement parlant… Le jeu est chez nous, n’en doutez pas. Tout ce qui dit le contraire n’est que propagande !!!

Sans transition, revenons sur l’expo Haïti qui en ce moment se tient au Grand Palais jusqu’au 15 février 2015. Allez y, on en prend plein les yeux, il y a de vraies belles «pièces». J’étais pour vous au vernissage, plein de beau monde et d’artistes.
C’n’est pas ma capsule vidéo mais celle du Grand Palais. ShouFF

Vous voulez refaire un point sur Haïti, relisez mon papier ici

Rouge
Sébastien Jean Thomassin, 1980. Vit et travaille à Port-au-Prince et à Limoges

Staue
On n’en connait pas l’auteur (E) et elles sont non datées.
Ce sont des sculptures en béton des rites rada, nago et petro.

Moi, elles me font penser aux sculptures qui nous accueillent quand on arrive à la chefferie. Elles ne sont pas en béton mais le plus souvent de ces bois ancestraux ou en terre. Si vous passez par l’Ouest du Cameroun, faîtes un tour à la Chefferie de Baganté, mon Grand-Père, le Chef Seidou vous mettra bien ;) Si tu te comportes bien sûr !!!

Allez bon week-end,

A la semaine prochaine,

Light, Force & LoV’,

Bams # 8

Partage.

Sur l'auteur

Auteure, compositrice & Interprète indépendante. Amoureuse des mots, du beau, du dire, des êtres libres. Elle chante, rap, rock, electroïse, groove sa vision du monde.