BAMS décoince l’Afro Planète – Chronique#1 «Besoin de toi Nina Simone»

0

Chaque semaine désormais, retrouvons Bams qui nous raconte sa semaine afro. La semaine de l’Afro Planète. Échos de l’actu, bonnes nouvelles, coups de gueule, de coeur, Coups de blues… Light, Force & LoV’ de l’ AFRO Planète. C’est parti !

Premier billet, première introduction. Et comme pour un premier rdv… Excitation, appréhension et, tout de suite derrière, la fameuse question : « mais qu’est ce que je vais bien pouvoir porter ? » Bon, là c’est un papier donc c’est plutôt « Par quoi vais je bien pouvoir ouvrir ? »

Je ne sais pas vous mais moi, quand je m’pose des questions, je puise toujours dans mes valeurs sûres. Vous savez, ce que l’on sait qui, toujours ampli notre âme de chaud, ce qui par la simple énonciation du nom nous redonne le sourire…

Pour moi, c’est la femme…

La powerfull, l’aventurière, la téméraire, l’amazone, la… «  J’trace ma route, envers et contre tous »

Pourquoi j’aime tant les femmes ?

C’est comme ça, mon cœur penche dans ce sens. Elles ont toujours été mes cocos-chéries. Peut-être parce que, même si je vis ici au Nord « Titi Parisienne de naissance, camerounaise de sang » je suis avant tout une extraterrienne de cœur et d’esprit et être du côté de l’opprimé, c’est dans ma matrice d’extraterrienne sinon, à quoi servirait les extraterrestres. Les êtres humains, on le sait, c’est l’argent qui les guide.

Reprenons… Ouvrir ce billet d’humeur par la beauté… celle qui ressort de la création, de celui qui ose au delà de sa case assignée… La force de l’ Art?

Il me faut une Diva. Une virtuose, une Poète, une Guerrière. Besoin de toi Nina Simone !!!

Toi qui, encore aujourd’hui, panse mon âme quand la houle se fait pentue, quand les vents me font face, quand la main de l’être aimé fuit la mienne. Nina… la rebelle, Nina l’activiste, Nina la virtuose !

Ce titre en particulier «  Ain’t Got No »

Ce qui me touche dans ce morceau, c’est ce que j’y vois de nous, nous les Noirs ;) Ce peuple qui, un jour, après avoir perdu La guerre, a connu l’esclavage. Les riches puissances , celles qui aujourd’hui dictent au reste du monde, se sont bâties sur ces faits. Alors oui dans nos livres d’histoire, ils racontent comment, genre le peuple blanc d’antan serait venu, tout sympa, genre… on a un bouquin super bien, la Bible, on va vous l’enseigner, vous allez voir, c’est super. Et… sur ces terres africaines, les colons auraient découvert que les autochtones s’esclavagisaient déjà entre eux. Mouais… Je veux bien croire que pour des raisons morales, les colons d’antan aient inventé ça pour conditionner leur peuple mais je préfère de loin les versions de nos intellectuels, sociologues, anthropologues, géo politiciens, écrivains, activistes noirs qui, eux, m’ont toujours parlé de cette guerre… Perdue.

Avancée technologique… ils avaient les armes à feu, nous n’en avions pas.

Ont suivi, le colonialisme, le néo colonialisme. Toutes les guerres génocidaires que le sol africain connaît. On se tue entre nous mais rien de tout ceci n’a éliminé le peuple africain de cette partie du monde. Il est toujours là, sur ce sol riche, vert et sec. Aujourd’hui, il y a bien Ebola… Nous sommes et serons encore là !!

Alors aujourd’hui, en ce nouveau siècle qui s’ouvre à nous, une nouvelle avancée technologique s’offre nous… La toile, le net, le web qui met l’autre bout de la planète à une portée de main. Bientôt le concept de frontière sera old school. Alors par pitié, ce cadeau qui est offert à tous, choyez-le, chérissez-le, servez-vous en à bon escient. Il n’y a plus aucune excuse aujourd’hui à subir sur la plupart des territoires qui peuplent le monde, la dictature d’une information étatique, pyramidale et formatée. On n’est plus obligé de propulser par nos clics au devant de la scène, la énième chanteuse dont le principal mérite est sa plastique, de noyer ses neurones dans l’univers du énième rappeur aux grosses caisses, grosses fesses, gros flingues, de cautionner le énième débat dont les préceptes prennent naissance dans le siècle passé, de faire un besteller d’une simple lamentation d’une cocue revancharde ou d’aller voir la énième grosse production cinématographique démago et vide de sens qui ne fait que servir les valeurs des pontes en haut qui eux savent déjà que leur monde s’écroule.

Non… Internet est offert à tous.

Oui, c’est la nouvelle arme dont tous les opprimés du monde doivent s’emparer. Noirs, Arabes, musulmans ( c’est chaud pour vous en ce moment ), ouvriers, handicapés, homos , femmes, jeunes, auto entrepreneurs, toi peuple du 21 ème siècle, gère ton clic et push UP ce qui remplit TON âme !!!

Alors moi, à mon échelle, chaque semaine, car vous n’avez pas besoin de moi pour connaître la énième marque de luxe qui sort sa nouvelle breloque dont le médaillon est un banania-bamboula, chaque semaine, je vous donne rdv et partagerai avec vous ce qui me réchauffe le cœur. Plein feu sur les news de la planète AFRO qui épaississent, inspirent et confortent le seul objectif qui devrait être celui de tous… Faire bouger les lignes !!!

A vendredi prochain Light, Force & LoV’…

Bams

Partage.

Sur l'auteur

Auteure, compositrice & Interprète indépendante. Amoureuse des mots, du beau, du dire, des êtres libres. Elle chante, rap, rock, electroïse, groove sa vision du monde.