Le soleil sur la peau, l’ombre des armes.

0

Ola people,

De cette partie du monde d’où je vous écris ces mots – La Francia – Le soleil fait son grand retour. Et quel bonheur d’être de nouveau caressée par les doux rayons, j’en pouvais plus !
Je ne sais si c’est du à mon teint chocodermé qui -forcément plus qu’un autre- dépérit quand il fait gris mais je constate que légèreté… Non, c’est quand même un bien grand mot, mais sérénité se lit de nouveau sur les têtes qui hashtaguent les rues parisiennes.
Alors j’aimerais faire un vœu, en ces premiers rayons, un vœu qui accompagnerait ce moment d’ouverture retrouvée.

Que ces rayons détendent jusqu’à la raie les peuples du Nord qui, eux aussi acculés par la propagande offensive et guerrière de leurs États envers l’autre, l’étranger, peinent eux aussi à s’épanouir, à voir plus loin que leur personne, à vivre humble, comme tout un chacun, dans ce grand ensemble… Puissent retrouver, trouver raison dans ces rayons tout neufs.
Une pause bronzette ça fait du bien jusqu’aux poils de tête, alors profitons en tous pour, paisiblement, se réinterroger, s’interroger sur le sens de la vie, pourquoi pas ? Sur la place que chacun a à jouer ? Ce qui nous lie à l’autre ?
Prenons le temps de regarder la marche du monde, de sortir de soi et regarder l’ensemble, sans la télé, sans la radio, sans cette assourdissante voix nasillarde. Ça peut faire froid dans l’dos comme ça mais le Soleil, comme à tout, apporte la vie, l’eau et l’énergie. Alors si, sous son action on goute, ouvert au monde, peut être certain, des peuples du Nord entendront les voix du Sud qui, elles aussi, vivent, rient, inventent, se projettent, s’interrogent et s’articulent dans ce même monde où elles aussi ne les voient plus comme en étant le centre mais de simples membres, tout comme elles.
Je n’ose imaginer ce que serait mon corps si ma main droite voulait la peau d’la gauche ou si mon pied marchait sur ma tête.
Alors les pieds dans l’eau, l’arc en ciel sur la joue, je me dis que ce proche printemps va p’t’être amener un peu de paix et de distance. Non pas de distance mais d’introspection… Moins d’télé, moins d’radio, moins d’injonction belliqueuse, ça devrait faire un bien fou aux vanillodermes et chocodermes du nord. On va p’t’être retrouver la raison. Qui sait ? ‘

Il y a aussi les beaux jours du Sud qui se profilent, pas météorologiques mais sociétaux. ça dégringole sec pour Boko Haram, ça sent l’sapin pour Shekau !!!

Depuis le 17 mai 2014, date à laquelle le président camerounais Paul Biya a déclaré la guerre à Boko Haram, cette secte barbare va de défaite en défaite. En effet, dans le cadre de l’opération militaire Alpha, le Cameroun a déployé dans la région de l’Extrême Nord une partie de son armée composée de près de 5 000 hommes issus des corps d’élites que sont les Bataillons d’Intervention Rapide (le BIR) et la Garde Présidentielle (GP). En dix mois, BH a perdu près de 4000 hommes lors de ses attaques répétées contre l’armée camerounaise qui elle, en a perdu près d’une cinquantaine.
Devant les répliques cinglantes des troupes Kamer, BH n’a, par conséquent, jamais pu durablement s’installer au Cameroun. Cependant BH a perpétré des exactions, tuant, égorgeant les populations, brûlant et pillant maisons et mosquées pour ensuite se retirer lâchement au Nigéria, de l’autre côté de la frontière, dans la ville de Gambaru abandonnée par l’armée nigériane.
Le Cameroun et le Nigéria n’ayant pas signé d’accord de poursuite, c.à.d que l’un et l’autre ne peuvent passer la frontière, il est par conséquent impossible pour le Cameroun d’aller poursuivre Boko Haram au Nigéria.
C’est ainsi que le Tchad, pays voisin et ami du Cameroun qui, lui, a un accord de poursuite avec le Nigéria, a décidé d’entrer en guerre aux côtés du Cameroun. Il s’agissait ainsi aussi pour le Tchad de desserrer l’étau des voies de communications qui alimentent son pays.
Je rappelle que le Tchad n’a pas de port ; il est donc approvisionné depuis les ports de Douala et Lagos. Ses produits transitent donc par Kousséri au Cameroun et les deux villes frontalières Gambaru (Nigéria) et Fotokol (Cameroun). BH, en s’attaquant à Gambaru et Fotokol, attaquait donc indirectement le Tchad en menaçant ses intérêts vitaux.
Une fois les premières victoires de l’armée camerounaise contre BH effectives et le soutien du Tchad acquis, le Président Paul Biya a demandé celui de la communauté internationale et particulièrement des pays de la sous région CEEAC (Communauté Économiques des États de l’Afrique Centrale ).
Car comme dit Paul Biya : «À menace globale, solution globale» !!!

Lors du sommet de la CEEAC du 16 février 2015 dont je vous ai parlé dernièrement (chronique #16) qui s’est tenu à Yaoundé au Cameroun, il a été décidé d’attribuer aux pays en guerre, Tchad et Cameroun, une enveloppe de 50 milliards CFA soit près de 80 millions d’euros et l’envoi de la Force Multinationale Mixte (FMM), une force militaire multinationale africaine de 8 700 hommes dont la mise en œuvre doit être validée par les conseils de sécurité de l’Union Africaine et de l’ONU.
À ce soutien s’ajoute celui de la Russie qui va armer le Cameroun en équipement militaire de dernière génération et qui a d’ores et déjà accordé une assistance au Service de la Protection Civile du Cameroun de près de 4 millions de dollars sous forme de matériel et de 9 000 tonnes de vivres.

C’est à partir de cet instant que tout se gâte pour BH et que rien ne va plus. Je ne vois pas quelle autre issue, sa mort est programmée et inéluctable !
Le mardi 3 février dernier, le Tchad est entré à Gambaru, atomisant les forces de BH installées dans cette ville depuis des mois et reprenant à BH la ville de Dikwa plus profondément au Nigéria. Le 8 mars, la coalition Tchad-Niger a repris les villes de Diffa et de Damasak. Dans le même temps le 11 mars, l’armée nigériane reprend plus de 36 localités à BH dans une contre-offensive éclaire menée en deux semaines.
Devant ces victoires africaines dont on ne peut qu’être fier, on assiste pourtant à des situations mystérieuses, surprenantes et pour le moins cocasses.

Mystérieux…
-Le président camerounais, plutôt que d’être félicité pour sa bravoure, se voit régulièrement critiqué dans certains médias français : Le Monde, Jeune Afrique pour ne citer qu’eux.
-Les armées nigérianes et camerounaises, reprenant la main, sont étrangement accusées d’exactions allant même jusqu’à se voir menacées de rejoindre le président Gbagbo dans les geôles de la CPI.
-Mieux encore, le Nigéria se voit refuser la livraison d’armes par leur allié Américain au prétexte que l’armée nigériane commettrait des exactions, obligeant ainsi le Nigéria à se tourner vers la Russie et le Pakistan.
Ça ne vous rappelle rien ?
En 2014, les États-Unis avaient refusé de livrer des armes à l’armée irakienne ouvrant ainsi la voie à une progression de l’Etat Islamique jusqu’aux portes de la ville de Bagdad. L’Irak s’était alors vu obligé de se tourner en urgence vers la Russie. L’armée irakienne, une fois équipée, a pu remporter plusieurs victoires face à l’Etat Islamique, le chassant ainsi de la ville de Tikrīt. Etonnamment, alors que les armées irakiennes reprennent le contrôle, le sénateur américain Patrick Leahy les menacent d’une rupture pure et simple d’aide militaire (qui n’a jamais eu lieu !) et ce, si ‘les soldats irakiens commettaient des crimes de guerre’ contre l’Etat Islamique. Dans le même temps, un responsable du Département d’Etat américain menace d’ouvrir une enquête pour ‘faire toute la lumière sur les cas de crimes commis par les forces irakiennes’. Accuserait-on la victime, le pays envahi, de se défendre, d’être l’agresseur ?

Oui, oui… Tout autant surprenant :
En septembre 2014, lors de son témoignage à Washington au Capitole, le Général US, Martin E. Dempsey, répondant au Sénateur Lindsey Graham déclarait : « Je connais des alliés Arabes majeurs qui financent l’État islamique ». Il expliquait alors que l’État Islamique, sunnite, avait été créé pour combattre le Hezbollah chiite soutenu par l’Iran et la Syrie. Quels sont les pays sunnites de la région, susceptibles de financer ce groupe terroriste ? Le Qatar et l’Arabie Saoudite !

Lorsqu’on sait qu’aucun de ces pays, Qatar-Arabie Saoudite, ne fabriquent pas d’armes, on en vient à se demander auprès de qui ils peuvent bien se fournir ?
Nul besoin d’aller chercher loin, les fabricants d’armes sont les premiers accusés.
Et qui retrouve-t-on parmi les cinq plus gros exportateurs d’armes au monde ? La Russie en première position et la Chine en 3ème qui ne peuvent dans ce cas fournir d’arme à l’Etat Islamique dans la mesure où ils sont les alliés de l’Iran et de la Syrie. Il reste les États-Unis en 2ème, la France en 4ème et le Royaume Unis en 5ème.

Quand est il du financement de BH ?
Pendant que la Russie soutient le Cameroun et que la Chine y investit massivement, on apprend par le ministre tchadien de la communication monsieur Hassan Sylla Bakary lors du point de presse conjoint Tchad-Cameroun contre BH, que 40% des armes saisies à BH sont d’origine française.
Tout aussi surprenant les armées tchadiennes et camerounaises ont régulièrement fait état depuis le début du conflit de la qualité des armes de BH qui selon elles sont de dernière génération. Si on peut imaginer que BH se fournit en attaquant les bases militaires nigérianes ou auprès du marché noir des mouvements terroristes de la bande sahélienne, on ne peut raisonnablement envisager que ces armes soient de dernière génération et encore moins qu’ils sachent se servir d’un matériel pour lequel les plus grandes armées du monde ont besoin d’une formation soutenue.
Je n’ai jamais tenu d’arme en main, je préfère les stylos, mais comme tout, je suppose que ça demande de l’entrainement et de l’expérience, non ? Et que penser du coût de l’entretien (vivres, logistique, transport) de l’armée de BH estimée à 30 000 hommes ?
Les explications de tout ce qui précèdent, viennent du chef de BH Aboubakar Shekau.

Cocasse, car c’est là où on rigole.
Acculé par ces défaites à répétition et de grosses pertes en vies humaines, Shekau fait aujourd’hui soudainement allégeance à l’Etat Islamique dans une annonce audio. Soudainement ça en serait fini de sa carrière d’acteur, lui qui adorait se mettre en scène, fanfaronnant comme un clown dont la bouffonnerie n’amuse pourtant personne, à part certains peut être.
Et tout autant sorti du chapeau, le 12 mars l’Etat Islamique lui aussi friand de mises en scène hollywoodiennes via lesquelles ils nous montrent ses trophées, les têtes décapitées des prisonniers, accepte lui aussi via un message audio cette allégeance. À croire qu’Aboubakar Shekau comme L’Etat Islamique n’assument plus de se montrer ou alors, on parle pour eux ? Shekau se cacherait-il comme un rat dans les forêts nigérianes ? En prêtant allégeance à l’Etat Islamique, à qui Boko à Rats croit-il faire peur ?
Certainement pas à l’armée camerounaise, encore moins au BIR !

J’ai observé une chose en Europe : lorsqu’un pays de l’Occident est en guerre, toutes les composantes de ce pays (politiques, journalistes et société civile) font bloc derrière leur armée et leur chef. Quelles que soient les situations, les critiques n’arrivent que des années après la fin de la guerre. De plus, les alliés de ce pays en guerre font de même. Vous conviendrez qu’on ne peut pas avoir un ennemi commun et critiquer celui qui le combat. Alors question : dans cette guerre contre Boko Haram, qui combat qui et qui critique qui ?

Pour ma part, que les choses soient claires, je suis à fond pour Paul Biya, à fond derrière les armées camerounaise, tchadienne, nigérienne, nigériane et béninoise.
Et vous ?

Pour aller plus loin :
Nouvelle offensive de Boko Haram et saisie d’armes au Nigéria
Annonce du dernier assaut par l’armée nigériane
Irak : Les djihadistes assiègent Tikrit
40% des armes saisies dans les mains de Boko Haram sont d’origines françaises (Ministre Tchadien)
La France nie toute implication dans l’armement de Boko Haram
La guerre médiatique de la France contre le Cameroun et L’Afrique par Gabriel Makang
Des états alliés majeurs arabes financeraient l’EI (Général Martin E. Dempsey)

Bon, quittons nous comme on s’est trouvé… Aérien et printanier !
Avant la Musika du jour !!!
Brève et essentielle info : Le Salon du Livre se tiendra ce wek end du 20 au 23 mars à la Porte de Versailles Paris. Incontournable, le stand PERLE NOIRE, The place to be et pour voir nos éditeurs et auteurs noirs indépendants !!!
Dagan Editions
Lite, Force & LoV’… Allez Musique !!!

Meshell Ndegeocello ! Besoin de la présenter ?

Allez bonne fin de semaine,
A vendredi, le printemps sera là et nous… Tout neuf !!!

Lite, Force & LoV’,

Bams #20

Lire les précédents

Partage.

Sur l'auteur

Auteure, compositrice & Interprète indépendante. Amoureuse des mots, du beau, du dire, des êtres libres. Elle chante, rap, rock, electroïse, groove sa vision du monde.