Moussa Fofana : « Devenir le leader africain de la banque d’images »

0

image africaineSouvent citée parmi les idées de start-up qui secoueront le continent, la première banque mondiale d’image africaine est née sous le nom de Yeelenpix. Des photos libres de droit susceptibles d’intéresser agences de communication, de presse ou institutions. Après une 1ere version « béta », l’équipe du jeune Moussa Fofana lance l’opération« YeelenPixez le Printemps », nouvelle étape d’une aventure extrêmement ambitieuse. 

Par Marion Bordier

Créée en 2013 par quatre français d’origine africaine – Moussa Fofana, Alex Poblah, Maguette MBow et Céline Crespin – la jeune startup s’impose là où Getty Image ou encore Fotolia font figure de rois. « L’idée m’est venue il y a trois ans. Une amie travaillant dans la communication à Abidjan (Côte d’Ivoire) m’a contacté pour que je lui achète des clichés sur une banque d’images. Le constat a été sans appel. Des illustrations africaines de qualité, il n’en existait pas sur la toile. J’ai décidé d’en faire un projet. Puis c’est devenu une passion qui s’est transformée en une belle aventure entrepreneuriale » raconte Moussa Fofana, PDG de la structure.

Des photos libres de droit susceptibles d’intéresser agences de communication, de presse, institutions etc. Un concept qui se démarque puisque les plateformes d’illustrations du 2èmeplus grand continent se comptent sur les doigts de la main. Seuls concurrents : Africalbum et Afrique-annuaire. C’est ce qu’explique Moussa Fofana : « Devant la pauvreté de l’offre des banques d’images existant en Afrique, nous avons choisi d’accompagner le réveil du continent. On a fait le pari de proposer des images et des illustrations africaines  exclusives et variées, de  grande qualité, à des prix très doux aussi bien libres de droit qu’avec des droits gérés via sa banque d’images ». Il ajoute : « notre plateforme est un nouvel acteur du marché. Nous en sommes encore à une petite échelle par rapport aux grands comme Getty image mais les perspectives sont énormes. De par le fait que nous soyons spécialisés sur le contenu africain et que nous mettions un point d’honneur à montrer une nouvelle image de l’Afrique. Celle d’une Afrique qui émerge et se renouvelle ». Pour conclure : « Nous souhaitons devenir rapidement le leader africain des banques d’images » résume-t-il.

yeelenpix image africaine

image africaine yeelen

Yeelenpix (http://www.yeelenpix.com/innove sans cesse avec un système de paiement par crédits, sa présence sur les réseaux sociaux (Twitter et Facebook), des « soldes » etc. Avec 2 000 visites par semaine, le site devient de plus en plus populaire. « L’opération « Yeelenpixez le printemps » ; à savoir une promotion de -20 % sur tous les achats du site jusqu’au 20 mai 2014, est une manière de remercier nos clients, sympathisants  et tous ceux qui croient en l’Afrique  émergente» confie le créateur. Hormis l’aspect commercial, le site est une véritable communauté puisque 44 photographes travaillent pour lui. De quoi ravir les amateurs de photos d’ailleurs. Pour se faire, il suffit simplement de créer son compte. De choisir une des catégories proposées pour restreindre sa recherche. Business & Economie. Tourisme & Nature. Médecine & Santé. Architecture & Infrastructure. Politique. Animaux. Mode & Beauté. Education & Technologie. Ou encore Lifestyle &Traditions. A vous de décider !

Yeelenpix : une autre vision de l’Afrique

« La qualité est notre valeur principale. En nous choisissant, vous accédez à un contenu d’excellente qualité proposé par des contributeurs talentueux sélectivement choisis »affirme la « banque d’images ». Un site web rapide et sécurisé. Des tarifs avantageux comparés à ceux du marché. Un système de licence offrant des forfaits intéressants et innovants. Un système de paiement en ligne sécurisé. Que demander de plus ?

L’objectif du site est de montrer la réalité de l’Afrique avec un œil différent. Le continent africain, ce n’est pas que bidonvilles ou des enfants squelettiques. C’est aussi, et avant toute chose, une faune et une flore exceptionnelles propices aux plus beaux clichés. Des auto-entrepreneurs. Des industries. De la vie. Les clichés sont originaux. On peut y acheter des photos de pygmées comme de patrons. Au total : 3491 illustrations de l’héritage et de la modernité du territoire africain. « Vous ne trouverez pas sur Yeelenpix que de belles photos de la savane, vous découvrirez aussi l’Afrique qui se transforme, s’urbanise, s’ouvre aux nouvelles technologies, aux loisirs. Vous verrez toute la richesse culturelle du continent, la beauté et la mode en passant par les scènes de vie quotidienne et d’autres thématiques »précise Moussa Fofana. De quoi porter un autre regard sur un pays en plein boom.

En résumé, Yeelenpix se distingue des autres plateformes. Comment ? Du contenu local  de qualité et adapté. Une  réelle expertise du marché africain et des différents leviers (besoins, cibles, etc). Une mise en lumière des photographes africains. Une politique de prix souples adaptés aux standards du marché. Une équipe jeune et passionnée. Une plateforme technologique évoluée, structurée, performante et évolutive. Rendez-vous surhttp://www.yeelenpix.com/fr !

Moussa Fofana, CEO de Yeelenpix

moussa fofana

Par Marion Bordier

Partage.

Sur l'auteur

Passionnée par le journalisme depuis longtemps! Un rêve devenu réalité!