« Seul on va plus vite, ensemble on va plus loin »

0

Chaque semaine désormais, retrouvons Bams qui nous raconte sa semaine afro. La semaine de l’Afro Planète. Échos de l’actu, bonnes nouvelles, coups de gueule, de coeur, Coups de blues… Light, Force & LoV’ de l’AFRO Planète. C’est parti !

bams afro planète totem

Vous êtes là et moi aussi ;) Merci les Loups… Vous aime déjà !

Et, chez moi, qui dit Amour dit Tango ! LA danse des ZamoureuX. Me suis toujours dit que si demain je devais me marier, pour la traditionnelle danse des mariés, Mi Amor n’ y échapperait pas. En plus sur du Jimi Hendrix – Hey Baby – c’est oui, oui et re-Oui.

Regardez comme cet entrelacé est onirique…

Pourquoi introduire par un Tango… Si nous, enfants du continent, pouvions chérir l’Afrique comme ces danseurs se chérissent, en découleraient Harmonie, Paix & Prospérité.Vous avez vu comme ils s’aiment, se complémentent, s’entendent et se répondent.

Alors aujourd’hui, je veux rendre hommage à celles et ceux qui, à leur échelle, font avancer le continent, nous font avancer et ainsi changent la donne.

Mr Yacouba Sawadogo, ce paysan burkinabé, qui sans pourtant avoir fait d’études a réussi à rendre verte et fertile la terre qui jusque là était sèche.

Yacouba-Sawadogo

Quel espoir pour le monde, quelle leçon de vie sur «qui» peut «quoi». Il a regardé derrière, puisé dans ses souvenirs et s’est rappelé le geste de ses ancêtres : cette technique qu’on appelle le Zai. Il l’a -envers et contre tous, car aucun de ses voisins ne croyaient en lui- il l’a perfectionnée et, aujourd’hui, les plus grands chercheurs et scientifiques vont à sa rencontre… Apprendre.

Voici un documentaire sur Mr Yacouba Sawadogo datant de 2010 écrit et réalisé par l’anglais Mark Dodd.

Le bien de tous

Quel soutien cet homme a reçu de nos gouvernements ? J’ai cherché, n’ai pas trouvé. Pourquoi ne serait-il pas à nous, peuples de la communauté, de prendre soin de ceux qui font avancer l’ensemble. Pourquoi attendre des institutions, des gouvernements ? Nous aussi avons nos milliardaires, nos millionnaires partout en Afrique, et ci et là dans la Diaspora. Nous aussi avons notre classe aisée. Pourquoi ne créerions nous pas une plateforme « For Us by Us » où seraient relayées les projets porteurs d’avancées sociales pour le continent. Nous sommes à l’ère du crowdfunding, emparons-en nous.
Nous avons tant à faire !!!
Une Aminata Traoré pourrait très bien gérer cette aventure. Un collectif… porté par nos grandes figures qui depuis se battent pour le développement du continent. On en a, n’en doutons pas, ne cédons pas à la propagande impérialiste qui formate nos esprits à en douter, à sous estimer les nôtres.

« Quand on travaille sur un projet que les autres ne comprennent pas, on passe pour un illuminé» – Mr Yacouba Sawadogo

Profitons-en pour envoyer toutes nos énergies au peuple Burkinabé en ce moment. Que le pavé que leurs pieds foulent à cet instant même ne se recouvre pas de sang. Bien sûr, je reviendrai avec mon p’tit mémo Géo
Politique sur le Burkina… Il y a beaucoup à dire !!!

Une autre info a retenu mon attention cette semaine. Comme celle de Mr Sawadogo, elle date et il y aura beaucoup à dire sur le temps que prennent nos vraies bonnes infos à remonter. Comme c’est étrange… Non ?
Bifurquons au Cameroun avec Mr Arthur Zang. Cet autochtone a crée le CardioPad, la première tablette médicale africaine.

Beau Gosse en plus d’être génie, c’est un pur enfant d’Afrique. Il y est né, y a fait ses études et s’y implique. La Class !!! Il a de la chance, suis déjà amoureuse.
Revenons aux avancées ! Grâce à ce jeune et beau jeune homme, même si tu vis au village, loin des hôpitaux, loin des routes, grâce à cette tablette, le médecin de chez toi quand ton cœur fera la danse des junky, pourra très simplement relever tes… données, les envoyer à l’hôpital et dans la foulée recevoir un diagnostic précis. Si c’est pas la classe !!!
Moi, je clap, clap et re clap.

Maintenant, il faut que Mtn ou Orange soient au taquet sur cette histoire. J’attends évidemment bien sûr, plus de Mtn (opérateur africain) alors si vous avez des news concernant les avancées de ce jeune homme. You are welcome ;)

http://afrikhepri.org/camerounais-cree-cardiopad-premiere-tablette-medicale-africaine/

Pour finir, le tour de force des wicked africains descendants d’aujourd’hui. Clap, clap, clap pour l’initiative d’Abdellah Boudour fondateur et président du collectif FDM qui porte notamment «La Dictée des Cités».

Les actions menées par FDM sont ici :

http://www.fdm-tv.com/index.php/action

J’aime bien sûr aussi ceux qui, chez moi, en France font, sans attendre du gouvernement qui, on le sait, nous laisse crever la bouche ouverte.

Le mot, le langage est la première arme pour entrer dans le monde. Plus tu as de vocabulaire et plus le trampoline de la vie rebondit. Je disais aussi dans une de mes chanson «Darling» – Le mot n’est que l’ombre de l’acte » Écrire, parler, ça m’a toujours fait délirer. Mais la France a beau être le pays de Molière et Zola, aujourd’hui sur le territoire, c’est la régression et la médiocrité qui gagnent du terrain.
Alors tout ce qui vise à armer, épanouir, libérer nos jeunes, à épaissir le peuple, sera loué dans mes écrits.
J’entends déjà ceux qui, s’énervent sur leur chaise… « Comment ça, être noir, ça ne veut pas dire vivre dans les citées, être une caillera déscolarisée ou assigné au bas du panier !»

Alors… Que les choses soient bien claires. Mon appartenance ira toujours au plus démuni, à l’opprimé, au marginalisé. Ça doit venir de mes reflexes de sportive de haut niveau. Chez nous, on voit la force d’une grande équipe dans le niveau de ses plus faibles. C’n’est pas parce que on a, un Éto, qu’on a une grande équipe !
Et… Tant qu’on tuera mes frères, mes enfants, mes cousins, mes oncles car ils sont noirs, tant qu’on refusera une promotion, un logement, une fonction à une personne car elle est noire, je me définirai comme étant noire.
Alors please, pas de «faux» débats ici. Pas de «Oui, mais communauté, ça veut rien dire», pas de «Dire, nous les Noirs, ça n’a pas de sens»… Please, sachez que vous n’avez dans ce cas rien à faire ici. Revenez quand vous serez prêt mais pardon… Pas ici, allez à la télé pour ça, ils n’attendent que vous !

En cette semaine anniversaire… Mortuaire.
Mes pensées les plus lumineuses vont aux familles et aux défunts : Zyed et Bouna

Zyed Benna 17 ans et Bouna Traoré 15 ans.
Paix à vos Âmes les garçons…

http://fr.wikipedia.org/wiki/Incidents_de_Clichy-sous-Bois

Un jour un ami m’a dit :
«Tu sais ce qui caractérise la mentalité africaine, c’est que chez nous, on ne dit pas «je» mais «On», on ne dit pas «tu» mais «Nous».
Je n’oublierai jamais cette phrase et toi, le Noir qui se dit ne pas être noir, retourne à la maison et dis-moi vraiment, comment ça se passe.

Mutualisation oblige… Si ce jeune homme Abdellah Boudour pouvait rencontrer Mlle Laurie Pezeron.

Elle aussi démocratise la connaissance, la culture. Sa caravane littéraire «Read» s’arrête, de café en café. Lors de chaque rencontre, elle nous fait découvrir un-une Auteur(E)
Afro(E)… Si en plus, il est encore vivant et dispo, elle l’invite à directement échanger avec nous. Toujours très émouvant de partager sans qu’il n’y ait d’intermédiaire avec l’auteur de notre voyage intérieur.

Alors si Belle Laurie pouvait rencontrer Bel Abdellah… ça ferait de charmants petits suis sûre ;) Et suis convaincue que dans nos quartiers, les habitants seraient d’autant plus touchés d’aller grâce à ces auteurs, à la rencontre d’eux même… Que la plupart méconnaissent.

Club-read-laurie

Toutes les infos concernant read sont ici. Je vous invite à rejoindre la page facebook.
Apportons de la visibilité aux initiatives qu’on aime et qui nous embellissent !!! ça ne vous qu’coûte, qu’un clic.

https://www.facebook.com/pages/READ-Club-de-lecture-des-auteurs-Afro/104818512940436?fref=ts

Prochaine rencontre Read, le 30 noV.
CLUB READ

http://www.readclub.fr

Finissons comme nous avons commencé ;) En Amour, avec grâce et poésie. Cette fois c’est le titre «Hey Baby»… Toujours HendriX !

« Come on back with me for a ride.

We’re gonna go across the jupiter sun

And see all your people one by one

We gotta help your people out right now

That’s what i’m doin’ here all about »

Sans la poésie d’Hendrix, ça donnerait ;)

«Vas y, suis moi pour une balade.

Nous allons traverser le soleil de Jupiter et voir tous tes semblables un à un

Nous devons aider ton peuple à présent

C’est ce que je suis venu faire ici»

Allez, à vendredi prochain, on parlera sapes et cosmétiques … Entre autre ;)

Merci d’avoir pris le temps de lire, en cette époque du fast quick speedY GonZ.
Partagez, likez, commentez… ça donne de la Force !

Bon week end.

Lite, Force & LoV’,

Bams #3

Partage.

Sur l'auteur

Auteure, compositrice & Interprète indépendante. Amoureuse des mots, du beau, du dire, des êtres libres. Elle chante, rap, rock, electroïse, groove sa vision du monde.