Jeunesse en fight, je t’Aime !!!

0

Ola, Ola… C’est comment ?

Semaine où, en plein mois d’avril à Paris, on a flirté avec les 30 degrés… Mouais ! ça a fait du bien au moral et au corps mais, évitons quand même de trop analyser, on risquerait de reprendre le toboggan d’la déprime hivernale.

So…! Sur mon écran cette semaine, la délicieuse Caesey Shakes.
Délicieuse car elle est pétillante, inspirée, de tous feux, nous enflamme de pouvoir gouter à cette parole jeune, noire et débordante de vitalité. Elle est photographe, auteure, réalisatrice et productrice. Je le redis, dans mes pages… Une jeunesse en mode ACTION !

caseay-shakes

Elle vient de nous dévoiler la bande annonce de sa web série ‘Tia, aide-moi !’.
Le pitch :
Tia, une jeune femme d’origine jamaïcaine, en a marre des clichés qu’elle alimente elle-même avec son blog de conseils beauté. Elle fait un virage à 180 degrés, au grand dam de ses proches, et décide de s’orienter vers les conseils de beauté intérieure avec son nouveau site Tia aide moi!

Je vous laisse découvrir. Ça me donne bien envie et encore une fois, cette nouvelle ère où l’être est enfin sorti de cette injonction capitaliste à produire gros, grand et de manière ostentatoire est jubilante.
Des paroles vont émerger, bousculer nos intérieurs, les lignes qui séparent les uns et les autres peut être se pointiller, s’entrelacer voir même faire apparaître un nouveau dessein. Le nôtre, celui du 21ème siècle. Il est temps non ?

Allez Bande Annonce de Tia, aide-moi

J’aime aussi beaucoup le son qui finit le teaser. J’espère qu’il donnera le ton de ce que la série m’évoque. Du grinçant, groove, actuel, qui bug et rebondit… Ces nouveaux Jeun’s aux pieds bien dans le sol qui secouent l’cocotier et se partagent les mangues. Bah !!! ;) T’as déjà partagé une mangue toi ?
Eux l’feront suis sûre… De bouche à boucheS.

Caesey m’est aussi délicieuse car elle aime ses sœurs, elle s’aime quoi. Alors suis sûre que Tia va nous faire beaucoup de bien. Décrypter comment chaque jour on découvre, sculpte, invente sa féminité, sa personnalité.

Caesey Shakes dans son court-métrage documentaire INDIE nous donne à voir sur c’qu’est d’être noire à Montréal, où elle vit, today. Des mots parmi tant d’autres et tout autant précieux.

D’ici peu, on en saura plus sur les dates de diffusion de la web série ‘Tia, aide moi !’. On se tient au courant sur les différentes plateformes :
Site : http://tiaaidemoi.ca/
Facebook : https://www.facebook.com//profile.php?id=530925082

Il s’appelle Ben Pa Moli.

Ben Pa Moli

Il est artiste, humoriste, comédien, journaliste. Élégamment piquant, pinçant, il n’a pas oublié de réfléchir et de nous faire réfléchir. Je ne crois pas qu’il prendra mal que je le qualifie d’artiste engagé.
Dans l’humour comme dans tout, il y a diverses formes. Il les malaxe, passe par l’absurde, celui de la situation. Manie le rythme de la punchline… Sans oublier les silences. Inutile de préciser que c’est politiquement assez incorrect et pour le coup, cette fois, le politique, le pouvoir, les privilégiés en prennent pour leur grade. Hummm… Je respire.

Il y a beaucoup de conscience du monde dans ses textes. Ben Pa Moli le regarde bien en face et sans baisser le regard. Pas toujours classe ce qu’on voit de la planète alors oui, autant en rire. Autant nous l’dire et autant se faire plaisir à dégommer, le temps d’un spectacle, cliché, pensée sur médiatisée-propagandée et autre raccourci… En gros, pilonner l’ignorance et la médiocrité.
Ben Pa Moli a le courage d’ouvrir les portes, les pousser et voir ce qui se cache derrière. Ben, c’est plutôt dans l’ironie et le subtil, du coup, il ne défonce pas les portes à gros coups de pompe. Plus en mode… ‘Heu… Bonjour, j’ai entendu qu’y’avait du bruit, me suis dit, ben ça doit être par là…‘ Attention, c’est pas une phrase de Ben mais c’est comme ça que je le ressens.

Bon pour l’instant, y’a qu’un sketche sur la toile. À 35 secondes, ça commence. Bon, les visuels tout ça Ben, on va dire qu’il s’en bat les ch’veux. En même temps, c’est son texte, son flow qui nous intéresse hein !

La bonne nouvelle c’est qu’il nous présente sa nouvelle création ‘Homophobe par Ben Pa Moli’ ce mardi 21 avril ! 69, rue du Mont-Cénis Paris 18ème métro 12: Jules Joffrin de 20h à 21h.
Viendez soutenir la nouvelle génération !!!
L’événement est ici : https://www.facebook.com/events/638444852956461/

Son facebook : https://www.facebook.com/ben.pamoli?fref=nf

Et parce qu’il intervient aussi souvent en tant que débateur, le voici sur la thématique ‘Quelle France pour demain’

One, two, three. Three – MusiK !!!
Pour finir, bifurquons vers la Côte avec la jeune rappeuse Nash.

nash-rappeuse

Révélée en 2002, elle a déjà posé avec Papa Wemba… Juste la Class.
Elle kiK, elle est solaire, une sœur qui manie la prose, le fond et la forme.
Son dernier titre ‘ Gué dans Gué ‘ est ici.

Nash nous fait donc aussi danser et m’a fait découvrir le Nouchi l’argo ivoirien inventé fin 70 dans les rues d’Abidjan. S’y mélangent différentes langues ivoiriennes mais aussi d’autres continents.
Au début, c’était la langue des marginaux, des bandits, des exclus et comme tout ce qu’invente la rue, la société, dans toutes ses classes sociales, s’en est emparée et je ne crois pas me tromper en disant que tout ivoirien maitrise le Nouchi.

Nash en a fait son identité artiste et via ses textes mais aussi son journal d’actualité webtélévisé chanté, rappé, slamé ‘Journal Gbayé’ qu’elle co-présente avec son acolyte Smile, elle propulse ce nouveau Pidgin au plus grand nombre.

Saison 1- épisode 1 du Journal Gbayé :

Facebook de Nash:
Pour aller plus loin sur le Nouchi : http://www.nouchi.com/

Voilà pour ma Lightly, forte Lovly semaine sur la planète AfrO.
Vous la souhaite douce et surprenante. On se dit à vendredi prochain !

Bonne route d’ici là.

Light, Force & LoV’,

Bams # 24

Lire les billets précédents

Partage.

Sur l'auteur

Auteure, compositrice & Interprète indépendante. Amoureuse des mots, du beau, du dire, des êtres libres. Elle chante, rap, rock, electroïse, groove sa vision du monde.